Se libérer de son sentiment d’imposture

12 03 24

« Je sais ce que je vaux »

 

De nombreuses personnes ressentent ce sentiment d’imposture « les qualités que l’on m’attribue sont usurpées », « ma place devrait revenir à quelqu’un d’autre », « un tel est mieux que moi » … Ce sentiment est aussi bien vécu par les femmes que les hommes.

Ces personnes savent que ce sentiment tient de l’imaginaire mais elles sont bien incapables de s’en débarrasser.

Cette impression profonde de ne pas mériter ce qui leur arrive de bien ou de bon les habitent sans qu’ils puissent agir dessus et en général elles s’attellent à dissimuler cette impression. D’où la sensation d’être dans l’imposture, de ne pas correspondre à l’image qu’elles renvoient.

 

A ces réflexions désobligeantes s’ajoutent de la culpabilité, allant de la gêne à la honte, et des comportements inadaptés, allant de l’évitement au surinvestissement. Ces émotions peuvent être accompagnées et atténuées par des fleurs de Bach ou la gemmothérapie.

Ce sentiment d’illégitimité est la manifestation d’une insécurité qui trouve sa source dans le passé, souvent dans l’enfance, parfois dans des expériences difficiles vécues sur le plan psychique, physique affectif ou relationnel. Ces manifestations impactent entre autres le chakra racine et le chakra sacré qui sont de ce fait déséquilibrés. Les harmoniser permet de rééquilibrer les corps énergétiques et les émotions qui leur sont associées : peur, insécurité, maque de confiance, sentiment d’être victime… Les techniques de libération émotionnelle comme l’EFT permettent également de travailler sur les expériences difficiles vécues. Le principe est d’évacuer le traumatisme, la blessure et de reprogrammer le mental avec une idée, un évènement positif.

 

Ces personnes ressentant ce mal-être ont en commun une anxiété, une sensibilité, une réactivité toute particulière. Ils se sentent différents dans leur tempérament, dans leur parcours.

Cette peur, ce manque de confiance en soi amènent très souvent les personnes à se projeter à la place des autres et ils se persuadent que les autres perçoivent « leur faille », voire les jugent et les condamnent. Ce type de réaction les impactent également au niveau énergétique, ils ne sont plus alignés. Leurs corps énergétiques peuvent être aussi fissurés, affaiblis ce qui se répercutent sur le corps physique : fatigue, douleur, blessure, idées noires, baisse de moral…

 

Ce besoin de se fondre dans la masse, d’être comme les autres, comme ceux qui n’ont pas l’air de douter d’eux, d’être ce qu’ils imaginent qu’on attend d’eux, les obligent à jouer un rôle, à porter un masque. Cette attitude ne fait que renforcer ce sentiment d’imposture, de mal-être et de penser ne mériter aucune réussite, aucun talent, aucun succès. La différence continue de les hanter et les convainc d’escroquer leur entourage sur ce qui ils sont réellement.

 

C’est une boucle infernale :

  • Activité à réaliser: début d’un cycle lors d’une activité nouvelle ou familière
  • Anxiété: doute, stress, cauchemar
  • Procrastination ou sur-préparation: comportements favorisés
  • Réussite: résultat souvent positif
  • J’ai eu de la chance / J’ai fourni énormément d’effort: attribution de la réussite
  • Dénigrement : Rejet des retours positifs ou des indices de réussite
  • Sentiment de se tromper: impression de pas être à la hauteur

 

Pour se libérer de ce cercle vicieux il faut accepter d’être ainsi. Il est conseillé de ressentir ce sentiment d’imposture, de l’intégrer comme une composante parmi d’autres de sa personnalité.

Le nier l’auto-entretient. Et pour accepter il est important de revenir à soi, de porter de l’importance sur ce que vous pensez de vous et non plus sur ce que les autres pensent de vous. Il est très important de se libérer de l’extérieur. J’accompagne à créer ce nouveau raisonnement, ce nouvel état d’esprit lors de mes séances.

Il vaut mieux dépenser son énergie non plus dans cette course folle à vouloir à tout prix correspondre à ce que les autres attendent de nous, mais à utiliser cette énergie dans une démarche d’acceptation de soi et de reconnaissance personnelle.

 

Comment court-circuiter ce raisonnement bien rodé :

  • La 1ère étape, quand s’annonce une tâche à réaliser > repérer que compte tenu de cette tendance à l’imposture la situation est bel et bien risquée = ACCEPTER
  • La 2ème étape, lorsque l’anxiété surgit, chercher à la maîtriser par de la respiration, de la relaxation, des soins énergétiques = RECONNAITRE
  • La 3ème étape, agir sans être dans le trop (sur-préparation) ou dans le pas assez (procrastination) : qu’est-ce que je peux faire concrètement sans me mettre en danger pour arriver à mes fins = AGIR
  • La 4ème étape, appréhender selon la réalité le résultat obtenu, au besoin avec l’aide d’un tiers de confiance pour que celui-ci soit évalué au mieux = ACCUEILLIR
  • La 5ème étape, faire le lien entre le résultat et soi, ses qualités… se féliciter !! = NE PAS ATTENDRE DE L’EXTERIEUR – SAVOIR CE QUE L’ON VAUT.

 

Lors de mes séances, c’est ce que je répète toujours à mes clients : acceptez ce que vous considérez être une fragilité, une faiblesse ou un défaut.

 Pour accepter cette faille il est important de la connaître. Interrogez-vous dessus :

  • Quand est-ce que cette boucle infernale débute ?
  • Dans quelle situation ?
  • Qu’est-ce que cela crée chez moi ?
  • Quelle attitude cela me fait adopter ?

Si le fonctionnement du sentiment d’imposture est repéré, agir dessus sera possible.

Comme je dis toujours lors de mes rendez-vous : c’est votre corps, c’est vous qui décidez. Ce n’est pas ce sentiment qui doit guider votre vie. Votre mission est de le mettre au même niveau que vous, voir même dans le meilleur des cas derrière vous. Et quand vous sentez qu’il pointe son nez il ne vous submergera plus autant ou plus du tout car vous vous êtes préparé, vous l’aurez vu venir.

Pour cela le travail en séance d’énergie est bénéfique. Il permet de rééquilibrer ce que le sentiment d’imposture dérègle : le physique, l’émotionnel et le mental.

  • Le physique : la Médecine Traditionnelle Chinoise, rééquilibrage des chakras, la vibration tissulaire, la respiration, la gemmothérapie.
  • L’émotionnel : la MTC, les chakras, les fleurs de Bach, l’EFT, la respiration
  • Le mental : la MTC, les chakras, les prises de conscience lors de nos échanges.

Je vous aide à changer vos habitudes émotionnelles, cognitives et comportementales pour que vous puissiez changer le regard que vous portez sur vous.

« Le sentiment d’imposture est une chance, car il invite à s’éloigner du regard social, de l’approbation de l’autre pour chercher en soi-même une reconnaissance intime, bien plus fiable » Psychologie Magazine

 

Marion Oddo Energéticienne – Chartres 28

Source : article « soigner son sentiment d’imposture » Psychologies Magazines